(Réf. Communauté de Communes du Comté de Grimont : www.cccg.tv/environnement/ )


consigne triRappel des consignes de tri

Restons mobilisés, continuons à faire les efforts nécessaires pour assurer une bonne qualité du tri de nos déchets.

Chacun doit jeter en vrac dans le bac bleu : les bouteilles et flacons en plastique (vides et égouttés, avec leurs bouchons vissés dessus), les sacs et les films en plastique, les journaux magazines enveloppes et papiers, les cartons, boîtes d’œuf, les emballages métalliques (canettes, boîtes de conserve,…) et briques alimentaires.

Le bac gris est consacré aux ordures ménagères résiduelles soit tout ce qui n’est pas destiné au bac bleu, au composteur ou à la déchèterie.

Ayez le réflexe déchèterie pour les déchets verts volumineux, les gros cartons, les piles,…
Réduisons nos déchets mis à la collecte !
N’oubliez pas que le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas ! Soyez vigilent et méfiez-vous du suremballage qui fait déborder nos bacs.
Dans la mesure du possible, compostez vos déchets de cuisine (épluchures de légumes, marc et filtre à café, coquilles d’œufs,…) Les déchets mis dans le bac gris sont constitués à 30% de déchets fermentescibles. Composter vos déchets de cuisine permettra donc de participer activement à la réduction des déchets transportés puis incinérés.

Les déchets organiques

Que faire des déchets organiques ?
Vous pouvez transformer vos déchets de jardin (tonte de gazon, pelouse…) et de cuisine (épluchures de cuisine, restes de repas…) en compost !
Pour cela trois solutions : le compostage en tas, le lombricompostage et le compostage à l’aide d’un bac.

Composter, rien de plus facile !
Ce dispositif vient compléter la démarche du tri sélectif des ordures ménagères. Le compostage est un phénomène de recyclage naturel permettant de transformer nos déchets organiques de jardin et de cuisine en humus, c'est-à-dire en engrais. Le compost ainsi produit sert de fertilisant naturel et lutte contre l’appauvrissement de nos sols.
Plus besoin d’acheter du terreau ! En mois d’un an, votre composteur produit de l’humus.

Comment produire son propre compost ?
Si vous voulez faire vous-même votre compost, il suffit de trier vos déchets ménagers.
Vous devez réserver : les épluchures de légumes et de fruits, les filtres et les marcs à café/thé, les coquilles d’œufs…Mais aussi les tontes de gazon, les fleurs fanées les feuilles mortes…
N’y mettez pas : les os, les restes de viande, poisson, fromage, coquillages…

Au fond du jardin
Installez au fond du jardin un composteur en bac (renseigner vous à votre SYNDICAT de collecte pour acquisition d’un composteur) ou balisez un endroit à même le sol pour y mettre votre déchets organiques qui vont se décomposer naturellement.
Veuillez également à ce que le mélange soit diversifié (produits secs et humides…)
Ensuite vous n’avez plus qu’à attendre, sans oublier toutefois de retourner et d’aérer le tas de temps en temps.
Pour répondre à vos questions, n’hésitez pas à :
- contacter le SYDOM du Jura au N° vert 0 800 19 20 87
- consulter le site internet : http://www.letri.com/accueil.html

Les déchèteries

Les encombrants (literie, mobilier, etc), la ferraille (vélo, grillage, etc) les gravats, le bois ...

On y dépose aussi, le carton, les batteries de véhicules, l'huile de vidange ou alimentaire, et les déchets spéciaux (piles, produits phytosanitaires, peintures, ampoules, néon, radiographies).
On peut amener aussi les déchets d'équipement électriques et électroniques : téléphone, écran, ordinateur, jouets, télévision, réfrigérateur...

Attention ! Il est interdit de déposer les pneus, l'éverite, les grosses branches, les souches d'arbre, les ordures ménagères.

Avis :
Apporter ses végétaux (80% d'eau) à la déchèterie est un mauvais calcul économique et un mauvais choix écologique. Pour vous permettre de transformer vous-même ces déchets en compost ou paillage utile pour vos arbres ou votre jardin, le SICTOM a décidé de mettre gracieusement à votre disposition un broyeur de végétaux.
Vous pouvez venir emprunter cet appareil pour l'utiliser à la maison à partir du 1er août 2009 en venant le réserver à la déchèterie.